Vos capacités de conscience émotionnelle

C’est très important de mesurer avec lucidité son potentiel de prise de conscience émotionnelle. Je ne le répéterai jamais assez : le développement de vos capacités sur cette première composante est la condition essentielle pour une solide construction de votre apprentissage.

Pour la plupart d’entre nous, l’éducation reçue avec ses croyances et ses valeurs nous a en quelque sorte mutilé.
Non seulement on ne nous a pas appris comment faire mais, encore pire, nos éducateurs ont, en général, dévalorisé la prise en compte de nos émotions en nous conduisant sur la piste du refoulement.
Or, il est désormais prouvé que ce dernier constitue la principale source de mal-être et de maladie. Quitte à l’orienter de façon adaptée aux circonstances, une émotion est faite pour être exprimée.

Pas besoin d’être psychologue pour constater les bienfaits d’une expression verbale, écrite ou comportementale en cas d’émotion violente. Prendre conscience, analyser et en parler, c’est se donner les moyens de dépolluer son inconscient et de maîtriser ses réactions. Nous venons de voir également que ce processus contribue à faire baisser l’intensité.

Pour vous aider sur l’évaluation, nous avons préparé l’exercice n°1. Il vous permettra un premier constat qui, normalement, ne sera pas flatteur. Vraiment pas de quoi culpabiliser car nous sommes tous passés par là. Soyez objectifs, datez ce document renseigné et conservez-le précieusement. En le refaisant dans quelques semaines, vous pourrez positiver.

Je sais, vous ressentez probablement un côté scolaire mais sachez que la première qualité des grands scientifiques, c’est l’humilité. En jouant le jeu, même sur des aspects en apparence primaires, vous allez élaborer des facteurs qui vont vous conduire sur la route du développement personnel.